Kruger crée une nouvelle entité

8 septembre 2017

La société Kruger a annoncé une transaction de 377,6 M $ pour la diversification des activités de ses usines de Brompton et Wayagamack vers des créneaux de spécialité tels que les emballages alimentaires flexibles, l’étiquetage et l’impression numérique. Réalisé avec la participation du gouvernement du Québec, ce projet majeur contribuera au maintien de plus de 500 emplois en Mauricie et en Estrie. L’annonce a eu lieu le 8 septembre dernier en présence du premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Mme Dominique Anglade, et du président du Conseil et chef de la direction de Kruger, M. Joseph Kruger II, ainsi que des ministres Luc Blanchette, Julie Boulet, et Luc Fortin.

Usine Wayagamack

De gauche à droite : Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation; François D’Amours, vice-président principal et chef de l’Exploitation, Papiers pour publications, Kruger; Philippe Couillard, premier ministre du Québec; Joseph Kruger II, président du Conseil d’administration et chef de la direction, Kruger; Julie Boulet, ministre du Tourisme et ministre responsable de la Mauricie; et Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs.

 

Annonce de diversification de produits

Philippe Couillard, premier ministre du Québec, durant la conférence de presse.

Usine de Brompton

De gauche à droite : François D’Amours, vice-président principal et chef de l’Exploitation, Papiers pour publications, Kruger; Philippe Couillard, premier ministre du Québec; Joseph Kruger II, président du Conseil d’administration et chef de la direction, Kruger; Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation; et Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Kruger et le gouvernement du Québec ont conclu un partenariat en vertu duquel Investissement Québec, à titre de mandataire du gouvernement, accorde des prêts et une garantie de prêt totalisant 59,8 millions $, et acquiert une prise de participation de 37,5 %, soit 44,6 millions $, dans la nouvelle entité Papiers de spécialité Kruger Holding S.E.C. Celle-ci regroupe les actifs des usines de Brompton et Wayagamack, ainsi que la Centrale de cogénération à la biomasse adjacente à l’usine de Brompton.

Pour réaliser ce projet de diversification, Papiers de spécialité Kruger Holding S.EC. investira 107,5 millions $ au cours des trois prochaines années pour permettre aux usines de Brompton et Wayagamack de réduire graduellement la production de certains produits en décroissance, tels que le papier journal et le papier pour magazines, tout en accédant à de nouveaux marchés en croissance à travers le monde. Les investissements seront répartis comme suit :

Parmi les autres retombées importantes de ce projet, l’approvisionnement supplémentaire en copeaux, à raison de 100 000 tonnes métriques de plus par année, aura un impact positif direct sur le secteur du sciage au Québec.

Maximiser la complémentarité des opérations
La stratégie de diversification de ces usines s’appuie sur la complémentarité des différentes opérations de l’entreprise et c’est pourquoi le projet prévoit des investissements à la centrale de cogénération à la biomasse adjacente à l’usine de Brompton, ainsi qu’à l’atelier de pâte thermomécanique de l’usine de Trois-Rivières, qui approvisionnera les usines de Brompton et Wayagamack en matière première.

Les sommes investies serviront à l’acquisition de nouveaux équipements de production, la modification d’équipements existants, des améliorations techniques pour accroître la productivité, ainsi que diverses mesures d’efficacité énergétique.

S’adapter à des marchés en transformation
La nouvelle entité des Papiers de spécialité de Kruger fournira des produits en forte demande en raison des changements dans les tendances de marché au Québec et à travers le monde, en particulier la demande accrue pour les emballages écologiques et la popularité grandissante du commerce en ligne. Quelques exemples de ces nouveaux  produits de spécialité incluent des papiers pour emballages alimentaires, les produits d’étiquetage (papier siliconé) et le papier couché pour impression numérique sur presses à jet d’encre qui permettent notamment d’imprimer des catalogues et circulaires à grand tirage avec personnalisation pour le publipostage ciblé.

Au terme du projet, l’usine de Brompton aura cessé complètement la production de 200 000 tonnes par année de papier journal et se consacrera exclusivement aux nouveaux produits de spécialité.

Technologies vertes et innovation
Les papiers de spécialité développés par Kruger seront innovateurs et offriront plusieurs avantages concurrentiels, notamment l’ajout de filaments de cellulose (FC). Ce biomatériau de nouvelle génération est un additif de renforcement exclusif à Kruger, fabriqué dans la toute première usine de FC au monde construite à Trois-Rivières en 2014. Des tests menés par l’entreprise ont démontré que l’ajout de FC contribuera à rendre les produits à la fois plus résistants, plus légers et plus durables.

Usine Wayagamack

De gauche à droite : Pierre Dallaire, directeur général de l’usine Wayagamack; François D’Amours, vice-président principal et chef de l’Exploitation, Papiers pour publications, Kruger; et Philippe Couillard, premier ministre du Québec, durant la visite de l’usine.

Usine Wayagamack

L'annonce de diversification des produits de Kruger s'est tenu en présence de nombreux représentant du gouvernement du Québec et de la haute direction de Kruger en plus de rassembler une centaine d'employés de l'usine.

Usine de Brompton

Durant la visite de l’usine, on retrouve, de gauche à droite, Guy Hardy, Député de Saint-François; Sébastien Fournier, coordonnateur S.S.T. de l’usine de Brompton; et Philippe Couillard, premier ministre du Québec.